Historique Public

Né à Fondebleau en 344, ce fils de joaillier célèbre de Fondebleau est le 2e enfant d'une famille de 3, mais le seul garçon. Il vécut dans un très grand confort matériel et fréquenta à un âge précoce les salons dont le Noble Montagnard et les théâtres de Fondebleau dont la Petite Souris. Ainsi, il fut élevé dans la plus pure tradition bourgeoise plus libérale de Fondebleau. Sa famille a toujours été proche de celle des De Relmont depuis la guerre de l'Avènement.

Il devrait prendre la relève comptable de l'entreprise familiale, mais ce rôle ne lui convenait pas. Curieux, ambitieux et d'un tempérament aventurier comme sa grand-mère Rozélia, il quitta son foyer vers Port-Céleste pour voir le Royaume d'Ébène. À 20 ans, il se cherche encore et joint l'académie Rozella à Salvamer, mais se lasse vite d'être enfermé entre 4 murs. Il revient chez lui pour repartir 2 ans plus tard et, cette fois, c'est la mer qui l'appela, envoûté par le chant de mouettes. Il s'engagea comme simple matelot sur un petit navire marchand, le Dauphin Souriant, de la Marine des Mérillons avec lequel il sillona les mers de l'Est. Mais il n'apprécia pas les valeurs de cette compagnie et sur un coup de tête, prit un autre bateau vers la Terre des Roses où, disait-on, il était possible de devenir son propre maître.

Arrivé en 369 à Port-Abondance, il ouvrit après 4 ans, une petite compagnie commerciale locale, le Chariot Écarlate, livrant les marchandises arrivés par bateau, vers l'intérieur des terres. Il s'intégra bien à la communauté, mais rêvait toujours de la mer. En 376, avec d'autres bourgeois locaux, il contribua à mettre sur pied une nouvelle compagnie marchande, la Compagnie des 3 Roses à Yr en tant qu'actionnaire. Il rejoignit la capitale que très récemment pour y habiter. Il fit la navette, entre temps, entre les différents ports afin de tâter le pouls de commerçants locaux. Il est prêt à tenter d'y faire le plein de ducats et d'aventures!